UN LIEU D’ HISTOIRE

A la fin des années 1890 et jusqu’ à ces dernières années, à la place de  « LA CERISAIE », se dressait une grande demeure bourgeoise.
Au début du siècle, elle fut transformée en institution privée pour jeunes gens. Elle fut connue sous les noms de ses propriétaires «RENOU» puis «MILLET» .

Dans les années 1950, cette institution fut reconvertie et aménagée en maison de retraite « PROMPT SECOURS » . Elle accueillit des personnes âgées d’ origine russe émigrées à Paris après la révolution de 1917 (chauffeurs de taxi, couturières…).

En 1989, l’ association russe offrit  cette maison pour le franc symbolique à la ville de Gagny. Une association de loi 1901 est créée, elle prend le nom de «LA CERISAIE», en clin d’œil à l’oeuvre écrite de TCHEKHOV.

En 1992, un grand projet architectural et de reconstruction entre en réflexion et en gestation sous la conduite du maître d’ oeuvre Monsieur MAUDHUIT, architecte et du maître d’ ouvrage Monsieur SIMON, Directeur.

En 1996, la première pierre est posée par Monsieur le ministre Jacques BARROT. Cette construction se déroulera sur trois années en « opération tiroir ».

Le financement est assuré principalement par le Conseil Régional d’lle de France, le Conseil Général de la SEINE SAINT-DENIS, la Caisse Nationale d’ Assurance Vieillesse (C.N.A.V.) et la Caisse Régionale d’ Assurance Maladie (C.R.A.M.I.F.).

Enfin en Août 1999, sous l’ immense cèdre bicentenaire, la maison bourgeoise tire sa révérence et laisse sa place à la nouvelle résidence gérontologique.

2006, au sein de la résidence sont créées 15 places d’accueil de jour réservé aux personnes âgées présentant des troubles de la maladie d’Alzheimer ou apparentés.

2010, acquisition de locaux rue Guillemeteau spécifiquement dédiés à l’accueil de jour.

La vocation de cette résidence
Accueillir les Personnes Âgées dans un Lieu de Vie adapté aux années 2000.

C’ est à dire personnaliser l’ accompagnement de la personne âgée et ce d’ une façon progressive et évolutive pour faire face à la dépendance afin d’ éviter l’ exclusion.

Anticiper les projets pour imaginer l’ avenir dans un petit « chez soi » , cela afin de rendre encore possible une agréable V.I.E.

C’ est à dire une : Vieillesse en Institution Epanouie

Jean-Michel MARTIAL

Directeur